• OSTREOID FESTIVAL : DORIAN PIMPERNEL + LE SUPERHOMARD + PEARL & THE OYSTERS

  • samedi 15 juin
  • de 20h00 à 23h00
  • INDIE POP
  • 12€ en prévente
  • 15€ sur place

OSTREOID FESTIVAL

Ostriche Records, Midnight Special Records, et la Veillée Pop présentent Ostreoid Festival #2 : la deuxième édition de notre messe pop en forme d'huître voit la mission initiale d'Ostreoid s'élargir en proposant une programmation plus internationale, mais toujours définie par notre dévouement à la sophistipop de chambre, dans toutes ses déclinaisons. Toujours avec un programme pensé comme une carte blanche, Ostreoid ne sacrifie pas pour autant la cohérence à l'éclectisme et cherche à renouer avec un certain fantasme de l'indie pop 90s, cosmopolite et ambitieuse.
facebook

DORIAN PIMPERNEL

Groupe culte et confidentiel, praticien assidu de la part magique, cabalistique de la discipline pop depuis des années (on dirait des siècles), la société secrète DORIAN PIMPERNEL (Born Bad Records) ne semble oeuvrer que dans un but: remettre en marche la machine à songes et à extases. Le groupe se forme vers le milieu des années 2000, autour d’un étrange concept: la “moonshine pop”, petite soeur ésotérique, logiquement lunatique voire maléfique de la fameuse “sunshine pop” de Californie. Mais si nos cinq freaks sont les champions ténébreux d’une doctrine secrète, ils croient surtout au pouvoir fabuleux de la grande mélodie pop; si leur art est ésotérique, c’est à la manière d’Alice au pays des merveilles, c’est-à-dire en douceur et en couleurs.
facebook

LE SUPERHOMARD 

Après plusieurs EPs sur le label japonais Rallye et le label britannique Megadodo, LE SUPERHOMARD signe avec Meadow Lane Park (Elefant Records) un premier album héritier d’une lignée quasi disparue dans la pop contemporaine, convoquant autant Stereolab et Broadcast que le rock expérimental de United States of America. Influencé par des figures cultes de l'indie pop 90s (Eggstone, les High Llamas) ainsi qu'un son psychédélique plus contemporain, le quintet de Christophe Vaillant concocte—à l’aide de synthétiseurs vintages, de basses étouffées, et de cordes moelleuses—un savant mélange pop renouant avec les grandes heures de l'avant-pop des années 90.
facebook

PEARL & THE OYSTERS 

Entre les plages de Floride et le bassin parisien né PEARL & THE OYSTERS (Croque Macadam/Burger Records), groupe polymorphe écrin à une sunshine pop subtropicale portée principalement par de vieux claviers et jouets électroniques japonais. Aidé d'une bande de copains français et américains, p&to conçoit deux albums enregistrés avec un pied sur chaque rive de l'Atlantique. Des harmonies vocales inspirées par Todd Rundgren ou ELO se mêlent ainsi à des cavalcades surf ou des balades rnb mutantes, entre autres hommages à l'early electronic de Raymond Scott et Wendy Carlos. Après deux années d'existence et des premières parties US pour Mild High Club et of Montreal, p&to revient à Paris pour une date unique.
facebook