EDITO


Les portes de Point Ephémère vont bientôt réouvrir après plus d’une année de silence et de repos forcés. Enfin !

Cette réouverture annoncée va prendre la forme d’un calendrier de l’avent où au fur et à mesure le public, les activités vont redonner vie à l’effervescence qui fait vivre notre lieu.

Il faudra encore un peu de temps pour recoller tous les morceaux du puzzle. Le temps des retrouvailles sans contrainte est peut-être un peu loin alors même que la distanciation sociale s’est ancrée dans le discours actuel fragilisant souvent le vivre ensemble qui est l’ADN de Point Éphémère.

Alors, il va falloir reconstruire, non pas avec des briques, mais du sens, non pas avec du ciment, mais du liant, non pas avec de la peinture, mais des couleurs, non pas avec des masques, mais des paroles, non pas avec des règles, mais des principes inaltérables d’ouverture à l’autre, tous les autres.


Notre programmation va d’abord se développer en rez de canal et rez du ciel: projections, performances, salons et marchés, rencontres gourmandes, danses timides.

Et puis après, nous pourrons rentrer à l’intérieur, peut-être même avec la permission de l’après- minuit, pour un concert ou une fête. Et là tel le bouchon de champagne qui perce le silence de la joie trop longtemps contenue, nous nous retrouverons.

PS - Mention spéciale à OVH et aux articles de contrat écrits en corps de caractère 0,5 qui ont fait partir notre site internet et ses archives contenues en fumée….



︎︎︎︎︎︎︎︎︎